Actus
Expositions

La photographe Vivian Maier sera célébrée à Paris en 2021

Le musée du Luxembourg, à Paris, accueillera l’année prochaine la plus importante rétrospective jamais consacrée à Vivian Maier. Y seront dévoilés des images et des films Super 8 inédits, révélant de nouveaux aspects de sa pratique.

La plus grande exposition jamais consacrée à la photographe Vivian Maier, cette nourrice qui a photographié dans le plus grand secret les gens dans les rues de Chicago, doit ouvrir l’année prochaine au musée du Luxembourg, à Paris (15 septembre 2021-7 janvier 2022). La rétrospective comprendra des œuvres inédites telles que des films Super 8 ainsi que des enregistrements audio qui « offrent un nouvel éclairage sur sa pratique », selon un communiqué.

Vivian Maier, New York Public Library (vers 1954/2012). © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and Howard Greenberg Gallery, NY.

L’exposition sera organisée par la Réunion des musées nationaux-Grand Palais (Rmn- GP) et une société privée, diChroma Photography, basée à Madrid. Cette dernière a déjà monté plusieurs expositions consacrées au travail de Vivian Maier, dont « Vivian Maier : Street Photographer » aux Scuderie del Castello Visconteo à Pavie, en Italie, l’année dernière, mais aussi des manifestations dédiées à des photographes tels que Robert Doisneau et Margaret Watkins.

L’EXPOSITION RÉUNIRA PLUS DE 260 PHOTOGRAPHIES

« L’exposition réunira plus de 260 photographies, des vintages et des films inédits, ainsi que des images de la propre collection de Vivian Maier qui nous en disent long sur sa façon de travailler, explique Anne Morin, commissaire de l’exposition et directrice de diChroma Photography. La plupart de ces documents n’ont jamais été vus auparavant et proviennent de divers prêteurs internationaux. » L’exposition abordera les différents centres d’intérêt de la photographe: les autoportraits, les scènes de rue et le thème de l’enfance. « Bien que l’œuvre soit éclectique, nous verrons aussi à quel point elle est homogène, dense et logique dans son évolution, à la croisée de la culture visuelle américaine et de la photographie de rue. Son travail se tourne également vers la photographie humaniste française », ajoute Anne Morin.

La rétrospective de Paris sera réalisée avec l’aide de l’Estate Vivian Maier, qui prêtera de nombreux documents d’archives et de films. La photographe est décédée au printemps 2009 sans héritiers connus dans une maison de retraite isolée de Chicago, après avoir glissé sur une plaque de verglas et s’être cogné la tête. Vivian Maier a passé son enfance en France et toute sa vie d’adulte à Chicago, prenant plus de 120 000 photographies. Cependant, elle a toujours gardé ses images secrètes. L’exposition sera également organisée en collaboration avec le plus important marchand de photographie basé à New York, Howard Greenberg, qui a présenté l’année dernière plus de 100 tirages de Vivian Maier à Photo London, le salon annuel de la photographie qui s’est tenu à la Somerset House à Londres. Parmi les autres partenaires de l’exposition, figurera la collection de John Maloof (de Chicago). Ce dernier, qui a acquis aux enchères en 2007 plus de 30 000 négatifs de la photographe, a coréalisé le film documentaire À la recherche de Vivian Maier (Finding Vivian Maier, 2013).