Opinion
Perspectives

Paris répond présent

Avec la remise ce soir du Prix Marcel Duchamp au Centre Pompidou est lancée la semaine de l’art contemporain à Paris, exceptionnellement privée de la FIAC. Mais en ces temps difficiles à cause de la crise sanitaire et du durcissement des mesures mises en place par le gouvernement, notamment l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 6 heures dans toute la région parisienne, les acteurs du monde de l’art ont redoublé d’effort pour offrir une multitude d’événements et d’expositions, réunis sous le label « Le Pari(s) de l’art » mis en place par un Comité professionnel des galeries d’art (CPGA) mobilisé comme jamais. Trois foires se sont réinventées pour maintenir leur édition cette semaine : Asia Now, Paris Internationale et Galeristes.

Vue panoramique de Paris au Crépuscule Courtesy Wikimedia, D.R.

Pour offrir une dimension internationale, une quarantaine de galeries parisiennes accueillent des confrères étrangers dans le cadre d’« Hospitalités ». Sont ainsi, entre autres, présentes MARFA’ (Beyrouth), Grey Noise (Dubaï), Aoyama Meguro (Tokyo), Blum & Poe (Los Angeles), Greene Naftali (New York), Nosbaum Reding (Luxembourg), Franco Noero (Turin), Galería Guillermo de Osma (Madrid), Jacqueline Martins (São Paulo) et Neue Alte Brücke (Francfort), Gimpel Fils (Londres), Galerie Véronique Rieffel (Abidjan), rodolphe janssen (Bruxelles), Mendes Wood DM (Bruxelles), Slag Gallery (New York), Espace Jörg Brockmann (Genève), Barbara Wien (Berlin), ProjecteSD (Barcelone) ou Meessen De Clercq (Bruxelles). De nombreux événements sont prévus : Paris Avant Première, Belleville Week-end, le parcours Marais.guide, ainsi qu’une ouverture exceptionnelle le dimanche 25 octobre, la nocturne traditionnelle du jeudi s'achevant à 20 heures du fait du couvre-feu. En tout, ce sont près de deux cents galeries qui se mobilisent. Les institutions ne sont pas en reste avec un riche programme d’expositions, d’« Anticorps » au Palais de Tokyo à « Matisse, comme un roman » au Centre Pompidou, mais aussi « Negotiating Borders » à la Fondation Fiminco, « Un monde à votre image » dans le cadre de la Bourse Révélations Emerige ou « Le prévu et l’imprévu » de Stephan Balkenhol au Palais d’Iéna. Plus que jamais, Paris répond présent.