Actus
Patrimoine

La Galerie des Offices va prêter des œuvres à une centaine de sites toscans

Le projet « Uffizi Diffusi » vise à « disperser » des œuvres de la collection du musée florentin dans des sites oubliés de Toscane, sous forme de prêts à court terme.

Des chefs-d’œuvre de Botticelli pourraient quitter les réserves de la Galerie des Offices pour être exposés à la Villa Medicea di Careggi, l’une des plus anciennes ayant appartenu à la famille Médicis, construite sur une colline à la périphérie de Florence. Cette nouvelle initiative ambitionne de faire de la Toscane un musée géant. Les œuvres seront prêtées dans le cadre du projet Uffizi Diffusi (« les Offices dispersés »), qui prévoit l’exposition d’œuvres de la collection de la prestigieuse institution florentine dans une centaine de sites de Toscane d’ici 2024. Les lieux participants seront annoncés le mois prochain.

« Nous sommes probablement le seul musée au monde à détenir des œuvres de Botticelli en réserve », a déclaré un porte-parole de la Galerie des Offices. Photo : vladimiravpower/Pixabay.

« Nous disposons de deux ans pour travailler sur la présentation à la Villa di Careggi, nous avons donc largement le temps de décider quelles [œuvres] iront à la villa, a déclaré un porte-parole de la Galerie des Offices à The Art Newspaper. Comme nous sommes probablement le seul musée au monde à détenir des œuvres de Botticelli en réserve, il est extrêmement probable que certaines d’entre elles fassent partie [de l’exposition]. » La villa, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, a été acquise en 1417 par la famille Médicis, la plus puissante de Florence à la Renaissance et parmi les plus importants mécènes de leur époque.

DE NOMBREUX SITES DEVRONT ÊTRE RESTAURÉS DANS LE CADRE DU PLAN DE DÉCENTRALISATION

L’objectif du nouveau dispositif est notamment d’attirer les touristes loin de Florence qui, avant la pandémie de Covid-19, était submergée par le flot des visiteurs. En 2018, plus de quatre millions de personnes ont visité la Galerie des Offices. Eike Schmidt, le directeur du musée, a passé une grande partie du confinement « à sillonner la Toscane en voiture, à repérer des sites », indique le Financial Times. De nombreux sites devront être restaurés dans le cadre du plan de décentralisation, avec le soutien des autorités locales et régionales.

Les pièces seront choisies en fonction des lieux de leur exposition, prenant en compte leur contexte historique et artistique. À chaque endroit, le « discours artistique » est essentiel, explique Eike Schmidt. L’île d’Elbe constitue par exemple un site potentiel, où une exposition d’œuvres liées à Napoléon sera présentée. L’empereur français y a été exilé en 1814. Le 5 mai sera célébré le 200e anniversaire de sa mort.

La Villa Medicea di Careggi, située sur une colline à la périphérie de Florence. Photo : sailko

Le cœur de l’opération sera la Villa Medicea dell’Ambrogiana, une villa médicéenne située sur les hauteurs de Montelupo Fiorentino, à 20 kilomètres à l’ouest de Florence – l’édifice abritait jusqu’à récemment un hôpital psychiatrique. « Nous possédons dans nos réserves des centaines d’œuvres en provenance de cette villa, nous allons les rapporter à leur emplacement d’origine », a déclaré Eike Schmidt.

LE COEUR DE L’OPÉRATION SERA LA VILLA MEDICEA DELL’AMBROGIANA, SITUÉE SUR LES HAUTEURS DE MONTELUPO FIORENTINO

Parmi les autres sites possibles pour le projet Uffizi Diffusi figure Montecatini Terme, une ville thermale de la province de Pistoia. En attendant, le musée florentin prévoit de prêter cet été une fresque du XVe siècle représentant Dante, auteur de La Divine Comédie, à la ville de Forli, située au nord de Florence, dans la région d’Émilie-Romagne. Le portrait, réalisé par Andrea del Castagno, sera ensuite exposé à Castagno d’Andrea, lieu de naissance de Dante, à l’occasion du 700e anniversaire de la mort du poète.