© MNAAG, Paris, Distr. RMN-Grand Palais

Reportages
Expositions

Notre sélection d'expositions de photo à Paris

La sélection de la rédaction d'expositions de photo à voir à Paris lors de la fin de l'année 2019.

Le Musée Guimet inaugure cette semaine une exposition de 90 tirages originaux des premières images jamais réalisées sur l’Inde. Prises par des fonctionnaires coloniaux, elles témoignent de la splendeur de cette civilisation millénaire à travers un regard encyclopédique ayant contribué à forger l’image actuelle du sous-continent indien. « L’Inde, au miroir des photographes », du 6 novembre au 6 février 2020, Musée National des arts asiatiques Guimet, 75116 Paris, www.guimet.fr

Shepherd & Roberston, sans titre (Charmeurs de serpents), 1862, épreuve sur papier albuminé. © MNAAG, Paris, Distr. RMN-Grand Palais

Le Centre culturel canadien accueille un ambitieux projet intitulé « Déplacements » de l’artiste Dominique Blain. A travers trois séries qui articulent photographies et installations, elle y analyse le concept de déplacement et ses risques inhérents. « Déplacements », jusqu’au 14 janvier 2020, Centre culturel canadien, 75008 Paris, www.canada-culture.org .

Dominique Blain, La Grande Galerie du Louvre, 1939. ©. Bibliothèque Kandinsky, MNAM/CCI, Centre Pompidou-RMN-Grand Palais, MV2547- Fonds Marc Vaux

Le photographe Denis Brihat a récemment fait donation d’une centaine d’œuvres à la BNF, qui présente, de façon exceptionnelle, une sélection de cette collection. Ces images constituent une exploration de la beauté dans les plus petits détails de la nature et ses formes. « Photographies de la nature des choses », jusqu’au 8 décembre 2019, Bibliothèque Nationale de France, François-Mitterrand, 75706 Paris, www.bnf.fr .

Denis Brihat, Tulipe noire, 1977, Tirage argentique, virage au sélénium, 40cm x 50cm. © Denis Brihat

Le Jeu de Paume présente une exposition personnelle de Zineb Sedira, revisitant son travail de 1998 jusqu’à aujourd’hui. Les œuvres témoignent de son intérêt pour les histoires orales, leur archivage et leur communication, en employant des formats divers tels que la vidéo, le film, l’installation et la photographie. « L’espace d’un instant », jusqu’au 19 janvier 2020, Jeu de Paume, 75008 Paris, www.jeudepaume.org .

Zineb Sedira, Standing Here Wondering Which Way to Go, 2019, installation en 4 scènes, Archives de la Cinémathèque d’Alger. © Zineb Sedira/ ADAGP, Paris, 2019. Courtesy galeries kamel mennour, Paris/ Londres et The Third Line, Dubaï

Le Centre Pompidou accueille une exposition personnelle de Bruno Serralongue, qui aborde la situation de réfugiés et migrants installés dans un camp des abords de Calais, connu sous le nom de la « jungle », avec l’esthétique du photoreportage. « Calais. Témoigner de la " jungle " »  , jusqu’au 24 février 2020, Centre Georges Pompidou, 75004 Paris, www.centrepompidou.fr .

Bruno Serralongue, Calais. Témoigner de la « jungle », 2006-2018, épreuve à jet d’encre, 126cm x 157cm. © Bruno Serralongue - Air de Paris

La Fondation Cartier-Bresson consacre une grande exposition aux voyages en Chine du photographe. A travers 114 tirages originaux de 1948-1949 et 40 tirages de 1958, incluant quelques-unes de ses images les plus iconiques, le maître de « l’instant décisif » saisit les bouleversements historiques dont il a été le témoin privilégié. « Chine 1948-1949 / 1958 », jusqu’au 2 février 2020, Fondation Henri Cartier-Bresson, 75003 Paris, www.henricartierbresson.org .

Henri Cartier-Bresson, Un visiteur de la Cité Interdite, 1948, Pékin. © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos