Actus
Elles font l'abstraction

Barbara Hepworth

Barbara Hepworth (1903-1975) fait ses études au Royal College of Art à Londres où elle se fait une réputation de spécialiste de la taille directe, ancrée dans la tradition moderniste...

Barbara Hepworth travaillant sur le prototype de Oval Form (Trezion) au Palais de Danse, St Ives, 1963. Barbara Hepworth © Bowness. Photo : Val Wilmer

Barbara Hepworth (1903-1975) fait ses études au Royal College of Art à Londres où elle se fait une réputation de spécialiste de la taille directe, ancrée dans la tradition moderniste. Dans les années 1930, elle partage son atelier avec le peintre Ben Nicholson, qui deviendra son mari. Sa première forme percée biomorphique de 1932 est titrée Abstraction à l’époque de sa première présentation. Hepworth exécute ses premières sculptures totalement abstraites en 1934-1935, après la naissance de ses triplés. À Paris, la découverte d’artistes, de Brancusi à Arp en passant par Mondrian, l’encourage vers l’abstraction. Elle rejoint avec Nicholson le groupe Abstraction-Création. Ils deviennent des acteurs clés du mouvement international de l’art abstrait à Londres. Le couple s’installe à St Ives, en Cornouailles, en 1939. Elle trouve dans les paysages une source d’inspiration profonde. La Whitechapel de Londres lui consacre une rétrospective en 1954 et la Tate en 1967. Reconnue de son vivant comme une artiste majeure, bien que souvent comparée au sculpteur Henry Moore, Hepworth a toujours rejeté le terme de sculptrice et voulait que l’on apprécie son œuvre à l’aune de ses qualités plutôt que de son genre.

--

« Elles font l’abstraction », du 19 mai au 23 août 2021, Galerie 1 - Centre Pompidou, 75004 Paris.