Actus
Marché de l'art

Un Monet bientôt en vente chez Rouillac

Le 6 juin prochain, les commissaires-priseurs de Rouillac proposeront à la vente une toile de Monet, dont se sépare son propriétaire japonais.

Claude Monet, Dieppe, 1882, 60 x 74 cm. Courtesy Rouillac

Joli coup pour les Rouillac : le 6 juin, dans le cadre de la 33e vente « Garden-Party » au château d’Artigny, en Touraine, les commissaires-priseurs proposeront un tableau de Monet, dont se sépare son propriétaire japonais. Peinte en février 1882, la toile représente l’entrée de la ville de Dieppe dans un halo brumeux. Grâce à une analyse en 5D, les Rouillac peuvent affirmer que « la toile est en très bon état ». Gardée par la famille de l’artiste, exposée en public pour la première fois lors de l’exposition du centenaire Monet-Rodin au musée de l’Orangerie à Paris en 1940, l’œuvre a par la suite été accrochée au MoMA à New York et au Los Angeles County Museum of Art, avant d’entrer dans une collection suisse puis japonaise. « Sur 450 toiles de Monet vendues dans le monde depuis 2010, seules 14 l’ont été en France. Habituellement, les collectionneurs français doivent se déplacer aux États-Unis ou en Angleterre pour acquérir ce genre de très bonnes toiles. C’est donc une opportunité formidable pour la France », commente Aymeric Rouillac. La mise à prix du tableau est de 1 million d’euros.