Actus
Expositions

Les drôles de visages de Farrokh Mahdavi à la Dastan Gallery

Présente à la fois à la Fiac et à Asia Now, qui consacre un focus à l’Iran, la Dastan Gallery (Téhéran) montre au Grand Palais Éphémère le travail de Farrokh Mahdavi, en duo avec celui de sa compatriote Hoda Kashiha, sa cadette née dans les années 1980.

Farrokh Mahdavi, Untitled, 2021, acrylique sur toile. Courtesy de l’artiste et Dastan Gallery

Présente à la fois à la Fiac et à Asia Now, qui consacre un focus à l’Iran, la Dastan Gallery (Téhéran) montre au Grand Palais Éphémère le travail de Farrokh Mahdavi, en duo avec celui de sa compatriote Hoda Kashiha, sa cadette née dans les années 1980. Farrokh Mahdavi s’est notamment fait connaître en 2015 à la Biennale de Venise. Son leitmotiv ? Des visages dérangeants brossés dans une palette de roses très crus. Ayant quant à elle tracé son sillon pop aux États-Unis, l’artiste émergente Hoda Kashiha a pris part en 2019 à une exposition collective au Palais de Tokyo, à Paris.