Actus
Expositions

L’art brut en majesté

Christian Berst participe pour la première fois à la Fiac et y fait enfin entrer par la grande porte l’art brut, avec une riche sélection d'artistes.

Janko Domsic, sans titre, vers 1980, stylo à bille sur papier. © galerie Christian Berst

Après avoir ouvert il y a quelques mois The Bridge, son nouvel espace parisien, Christian Berst participe pour la première fois à la Fiac à l’occasion des viewing rooms. Il y fait enfin entrer par la grande porte l’art brut, dont il est l’un des principaux défenseurs en France. Plusieurs générations et nationalités sont représentées : Misleidys Castillo Pedroso, George Widener et Carlo Zinelli, Janko Domsic, Guo Fengyi, Pietro Ghizzardi, Josef Hofer, Marilena Pelosi et Royal Robertson. De Janko Domsic, étonnante figure venue de Croatie, qui dessinait sans fin dans les cafés de la place de Clichy, à Paris, et auquel la collection Bruno Decharme accorda une large part en 2015 à la maison rouge, il a sélectionné un grand format graphique chargé d’écritures cryptées. Comptez 18 000 euros pour cette œuvre.