Actus
Perspectives

Élections présidentielles : l’ANdÉA propose 13 mesures d’urgence pour les écoles supérieures d’art et de design

L’ANdÉA (association nationale des écoles supérieures d’art et de design) adresse une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle.

L’ANdÉA (association nationale des écoles supérieures d’art et de design) adresse une lettre ouverte aux candidats à l’élection présidentielle. Son but : les alerter sur la « situation douloureuse de ces écoles ». « Alors que leurs concours d’entrée accueillent un nombre toujours croissant de candidats, leur situation financière, juridique, sociale se dégrade », pointe-t-elle. Et de proposer 13 mesures : organiser une concertation nationale État/collectivités territoriales ; réaffirmer la coresponsabilité de l’État « s’agissant de la soutenabilité financière des établissements » ; augmenter les dotations de l’État en fonction du nombre d’étudiants ; exonérer les étudiants boursiers des frais d’inscription ; aligner le traitement des enseignants des écoles territoriales sur les écoles nationales ; créer un diplôme national de 3e cycle par le ministère de la Culture ; augmenter le financement de la recherche par des dotations pérennes ; promouvoir le service public de l’enseignement supérieur de la Culture ; augmenter les subventions de fonctionnement pour charge de service public ; aider financièrement et techniquement les écoles selon l’évolution des coûts, des missions et des réglementations ; créer un fonds pour rénover les écoles et diminuer leur facture énergétique ; créer un statut social et des conditions de travail dignes pour les artistes ; enfin, accompagner les étudiants 5 ans après leur diplôme.

L’ANdÉA appelle les candidats à l'élection présidentielle à réformer les écoles d’art. Photo : Esban Nîmes