Actus
Actualités

Accord sur "La Montagne Sainte Victoire" entre le Kunstmuseum de Berne et la famille de Cézanne

ALEXANDRE CROCHET

Le Kunstmuseum de Berne et la famille de Cézanne sont parvenus à un accord sur La Montagne Sainte Victoire, peinture emblématique de 1897 qui fait partie de l’héritage controversé de Cornelius Gurlitt, fils d’un marchand d’art allemand ayant exercé sous le IIIe Reich, et qui avait désigné le musée suisse comme héritier de sa collection. À sa mort en 2014, 200 tableaux avaient été découverts dans son appartement de Salzbourg, en Autriche. Bien que La Montagne Sainte Victoire ne fasse pas partie des œuvres spoliées par les nazis, elle avait été réclamée par la famille Cézanne en raison de sa provenance toujours incertaine malgré les recherches.

Paul Cézanne, La Montagne Sainte Victoire, 1897, huile sur toile, toile, 73 x 91,5 cm. Task Force Schwabing Art Trove

La peinture restera désormais conservée au Kunstmuseum de Berne, que la famille Cézanne a reconnu comme propriétaire. En échange, l’institution a accordé à celle-ci le droit d’exposer, de manière régulière, le tableau au Musée Granet à Aix-en-Provence, ville natale de Cézanne. Dans le cadre de l’exposition « Gurlitt : Status Report ; Part 2 Nazi Art Theft and Its Consequences », le tableau sera présenté à partir de demain, 3 juillet, accompagné d’une documentation sur l’histoire de l’œuvre.

Appeared in The Art Newspaper Digital, The Art Newspaper