Analyse
Perspectives

L’Union Européenne renforce son budget pour la culture

Après des semaines de débats, les institutions européennes sont parvenues à un accord sur le budget de l’UE pour les sept prochaines années. Face à la crise sanitaire, la part allouée à la culture, en hausse, passe à 2,2 milliards d’euros.

« Une Europe plus verte, plus numérique, plus résiliente et mieux adaptée aux défis actuels et à venir… » Et plus culturelle ? Après des semaines de débats houleux, le Parlement européen et le Conseil européen, qui représente les États membres, se sont enfin accordés le 10 novembre sur les détails du vaste plan de relance de 750 milliards d’euros, ébauché en juillet. Cette mesure de circonstance porte le budget global de l’Union européenne, décidé pour les sept prochaines années (2021-2027), à 1,8 trillion d’euros. L’enveloppe allouée à la culture à travers le volet « Europe Creative », le programme culturel de l’Union Européenne, atteint finalement 2,2 milliards d’euros. La proposition devrait être officiellement adoptée par le Parlement européen et le Conseil début décembre, après une période de négociations avec les différents parlements des États membres, passés à 27 après le départ du Royaume-Uni.

Vue du Parlement européen. © D.R.

Ce nouveau montant marque une augmentation significative du budget de l’Union européenne dévolu à la culture, qui s’élevait à 1,4 milliard d’euros pour la précédente période, de 2014 à 2020. Mais il s’agit surtout d’une hausse de 600 millions par rapport au budget initial de 1,6 milliard d’euros proposé par la Commission européenne au premier semestre de cette année. Une victoire pour le Parlement européen qui a bataillé pour obtenir cette augmentation, notamment par la voix de l’eurodéputée allemande Sabine Verheyen, qui préside la commission de la Culture et de l’Éducation. « Il n’y aura pas de véritable reprise pour l’Europe si la culture est laissée pour compte », affirmait-elle en juillet lors d’une session plénière.

Galway, en Irlande, capitale européenne de la culture jusqu’au 30 avril 2021. © D.R.

L’enjeu était de taille dans le contexte de la crise sanitaire et financière qui frappe les secteurs culturels. Si l’Europe n’a qu’une compétence d’appui en matière culturelle, domaine qui reste du ressort des États membres, son dispositif « Europe Creative » finance cependant un grand nombre de projets culturels réunissant différentes régions, à travers trois volets: la culture, les médias et un programme transsectoriel. Dans le contexte de la pandémie, « Europe Creative » a permis l’intervention de la Commission européenne pour mettre en place des aides d’urgence, comme l’appel à projets « Coopération 2020 », qui a sélectionné une centaine d’entre eux pour les soutenir cette année. Autre exemple : la Commission a proposé que les capitales européennes de la culture en 2020 conservent ce titre jusqu’au 30 avril 2021. Une prolongation exceptionnelle qui concerne Rijeka, en Croatie, et Galway, en Irlande.

Pour Mariya Gabriel, la commissaire européenne en charge de la Culture, les villes et les régions ont un rôle clef à jouer dans la relance de la culture en Europe. « C’est pourquoi je travaille actuellement avec le président du Comité des régions sur un plan d’action commun pour les deux prochaines années, qui établira une liste de 26 actions dans quatre domaines prioritaires, dont celui de la culture, compte tenu de sa dimension locale et régionale», a souligné la commissaire lors d’une conférence sur la culture, à Berlin, le 9 novembre. « La culture est l’âme de l’Europe, a-t-elle ajouté. Elle est au cœur de la reprise ». Reste encore à voir comment cette manne relative – elle équivaut presque au seul plan de relance culturel français (lire ci-contre) – sera ensuite répartie selon les pays…

---

UN BUDGET DE CRISE EN HAUSSE AUSSI POUR LA CULTURE EN FRANCE

En France, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a obtenu une augmentation de 167 millions d’euros pour son ministère en 2021. Cet ajustement porte le budget total à 3,82 milliards d’euros, une hausse de 4,8% par rapport à 2020.« J’ai obtenu que le volet culturel du plan France Relance mobilise une enveloppe exceptionnelle de 2 milliards d’euros », a également déclaré la ministre lors de son audition devant le Sénat le 10 novembre. La part la plus importante du budget ira au patrimoine, avec une enveloppe de plus d’un milliard d’euros, « auxquels vont s’ajouter 345 millions issus du plan de relance ». Le programme création est également augmenté de 37 millions d’euros, qui s’ajoutent aux 320 millions du plan de relance. Le fameux Pass Culture pourrait quant à lui passer d’une enveloppe de 500 euros à 300 euros et suivre « de nouvelles orientations », a annoncé Roselyne Bachelot début novembre à l’Assemblée nationale.