Critique
Expositions

Nathalie Obadia fait la foire

L’idée de la galerie Nathalie Obadia ? Proposer dans ses murs les œuvres qui devaient initialement être montrées aux foires Art Basel Hong Kong, Art Brussels et Art Basel, toutes annulées.

Guillaume Bresson, Sans titre, 2020, peinture sur fresque et briques. Courtesy de l’artiste et galerie Nathalie Obadia, D.R.

L’idée de la galerie Nathalie Obadia ? Proposer dans ses murs les œuvres qui devaient initialement être montrées aux foires Art Basel Hong Kong, Art Brussels et Art Basel, toutes annulées. Une vingtaine d’œuvres, renouvelées au fil des ventes, sont réparties dans ses deux espaces parisiens, auxquelles s’ajoute, rue du Cloître-Saint-Merri, un solo show de Jérôme Zonder – intitulé « Études pour le portrait de Pierre-François » et projeté pour la foire Art Brussels. Il faudra débourser environ 30000 euros pour un grand dessin de Jérôme Zonder, autour de 100000 euros pour la tapisserie de Laure Prouvost Grand mas Laboratory ou quelque 12 000 euros pour Étude pour China Girls de Valérie Belin.

« Looking Forward », 22 mai - 31 juillet 2020, galerie Nathalie Obadia, 3, rue du Cloître-Saint-Merri, 75004 Paris.