Actus
Perspectives

Les FRAC jouent pleinement leur rôle

Face à la crise sanitaire, de nombreux acteurs du monde de l’art se mobilisent pour venir en aide aux artistes. En région, ce sont les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) qui sont en première ligne.

Face à la crise sanitaire, de nombreux acteurs du monde de l’art se mobilisent pour venir en aide aux artistes. Les collectionneurs répondent présents, que ce soient ceux réunis au sein de l’Association internationale de diffusion de l’art français (Adiaf), qui organise le prix Marcel-Duchamp, ou les Amis du Centre Pompidou qui – après avoir décidé de ne pas organiser cette année leur dîner de gala qui devait, après report, se dérouler demain soir – ont choisi de proposer une soirée de soutien à la scène française qui se tiendra pendant la FIAC, le 22 octobre.

Vue de l’espace du FRAC-Artothèque Nouvelle-Aquitaine, Limoges. Photo : Frédérique Avril D.R.

En région, ce sont les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) qui sont en première ligne. On a parfois reproché à ces structures essentielles pour la constitution de collections d’art contemporain à l’échelle territoriale et à leur médiation de porter un regard national et international sur la création et de ne pas suffisamment être attentives aux artistes locaux. Les actions qu’ils ont mises en place dans le cadre de la lutte contre les effets de la pandémie de Covid-19 viennent apporter la preuve éclatante du contraire. Nous avons déjà évoqué les initiatives prises par le FRAC Auvergne, le FRAC Lorraine, les deux sites du FRAC Occitanie et le FRAC Nouvelle-Aquitaine MÉCA. Mais de nombreuses autres structures ont adopté des mesures spéciales. À Rennes, le FRAC Bretagne a mis en place un dispositif de soutien au développement professionnel international des artistes vivant et travaillant en Région Bretagne. Le FRAC Alsace, à Sélestat, a lancé des bourses de « Résidence à domicile » – dotées de 500 à 2 000 euros – pour les artistes de la Région Grand Est. Des résidences sont aussi financées par le FRAC Grand Large - Hauts-de-France à Dunkerque et le FRAC Bourgogne à Dijon. D’autres se sont engagés à augmenter leurs budgets d’acquisitions comme le FRAC Franche-Comté à Besançon qui a prévu une rallonge de 50 000 euros. Le FRAC-Artothèque Nouvelle-Aquitaine, à Limoges, a quant à lui choisi d’organiser deux comités d’achats exceptionnels. Des actions essentielles pour soutenir le tissu des créateurs actifs partout sur le territoire national.