Actus
Marché de l'art

Le jardin de sculptures de Paul Haim chez Christie’s

Christie’s disperse à Paris quarante et une sculptures monumentales provenant de la collection du marchand Paul Haim, disparu en 2006 et qui a joué un rôle actif sur le marché japonais de l’art impressionniste.

Joan Miró, La Caresse d’un oiseau, 1967, fondu avant 1983 © Christie’s

Christie’s disperse à Paris quarante et une sculptures monumentales provenant de la collection du marchand Paul Haim, disparu en 2006 et qui a joué un rôle actif sur le marché japonais de l’art impressionniste. Elles ornaient le parc privé de La Petite Escalère, situé sur la rive de l’Adour, non loin de Biarritz, un jardin secret perpétué par sa fille. Des œuvres d’Alexander Calder, Fernand Léger, Aristide Maillol, Isamu Noguchi, Auguste Rodin, Niki de Saint Phalle, Zao Wou-Ki et bien d’autres se cachaient dans la végétation luxuriante. Parmi les pièces phares figurent un Mural d’Eduardo Chillida (est. 400000-600000 dollars), des Gouvernails rouges de Calder (est. 2-3 millions d’euros) et une sculpture ludique de Joan Miró (est. 4 à 6 millions d’euros). Les œuvres sont exposées au siège de Kering (propriétaire de Christie’s), rue de Sèvres (Paris, 7e), accessible sur réservation.

--

« Le jardin secret de Paul Haim », 22 octobre 2020, Christie’s, 9, avenue Matignon, 75008 Paris.