Actus
Elles font l'abstraction

Bice Lazzari

En 1916, Bice Lazzari (1900-1981) opte pour un cursus d’arts décoratifs à l’École des beaux-arts de Venise, convenant mieux, aux yeux de sa famille, à son statut féminin que celui de peinture.

Bice Lazzari, Rome, 1957. Photo : Alfredo Libero Ferretti. Courtesy of Archivio Bice Lazzari

En 1916, Bice Lazzari (1900-1981) opte pour un cursus d’arts décoratifs à l’École des beaux-arts de Venise, convenant mieux, aux yeux de sa famille, à son statut féminin que celui de peinture. C’est par le biais de la décoration intérieure moderne, et donc de l’ornement, qu’elle découvre le langage non-figuratif. En 1949, elle débute une œuvre qui fait d’elle une des grandes représentantes de la peinture informelle italienne des années 1950. Peinte dix ans plus tard, Nero e viola est caractéristique d’un tournant matiériste dans son œuvre. Elle y combine la légèreté du signe et de la ligne et la consistance pâteuse des gouaches travaillées au couteau directement sur la toile.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 749