Avant-première
Marché de l'art

Les artistes nommés pour le prix Marcel Duchamp 2020 : Hicham Berrada

Pour la troisième année, The Art Newspaper est partenaire du prix Marcel Duchamp, dont nous présentons les quatre projets exposés au Centre Pompidou, à Paris. Le nom du 20e lauréat sera annoncé le 19 octobre.

Hicham Berrada – Portrait, 2019. Courtesy Pinault Collection. Photo Maxime Tétard, Studio Les Graphiquants.

Né en 1986 à Casablanca, au Maroc, Hicham Berrada vit et travaille à Paris et à Roubaix. S’inspirant de protocoles scientifiques pour explorer des phénomènes évolutifs, son travail se situe à la croisée de l’intuition et de la connaissance, mêlant science et puissance poétique. Il conçoit ses installations féeriques « comme un peintre maîtrise ses pigments et pinceaux, qui sont dès lors le chaud, le froid, le magnétisme, la lumière ». Sa série Présages, commencée en 2007, retranscrit à travers une variété de médiums (images en mouvement, sculptures, photographies) les réactions que provoquent des produits chimiques plongés dans des béchers ou des aquariums. Ces processus alchimiques et empiriques donnent naissance à des productions visuelles qui évoquent une version contemporaine du paysage, dans son acception la plus classique.

Présage, SiO2, 2020 Installation vidéo avec 3 vidéo-projecteurs synchronisés, 12 min. 42 sec. Vue de l’exposition Prix Marcel Duchamp 2020, Centre Pompidou, Paris, 2020-2021 © ADAGP Hicham Berrada. Photo archives kamel mennour. Courtesy the artist and kamel mennour, Paris/London

Lors d’une exposition au Fresnoy en 2017, Hicham Berrada a proposé pour la première fois la projection vidéo d’un Présage sur une paroi semi-circulaire. C’est ce dispositif qu’il reprend dans son projet pour le prix Marcel Duchamp 2020. L’univers des réactions en développement entoure le visiteur, qui se trouve au cœur du laboratoire, in vitro à proprement parler, dans une logique immersive. « Une activité notable de l’être humain consiste, observe l’artiste, à extraire la matière du sol, pour en agencer différemment ses composants minéraux. L’une de ces actions de réagencement les plus massives est la construction d’édifices en béton qui composent nos villes, constellant la surface de la terre. Du sol, l’homme extrait le calcium et la silice, qui sont isolés, puis assemblés afin d’en faire du béton, principal constituant des villes. Par-delà les temps géologiques, bien après les ruines, se trouveront ainsi agglomérées des concentrations gigantesques de ces minéraux. […] Les villes deviendront le théâtre d’activités minérales nouvelles, potentiellement merveilleuses. Je propose d’activer ces matériaux pour tenter d’apercevoir ce qui pourrait en advenir. »

Pour le Présage réalisé à l’occasion du prix Marcel Duchamp, Hicham Berrada utilise une palette de composants dérivés de produits contenus dans le béton. Des cristaux « poussent » dans le bocal, comme autant d’architectures. Le rendu, en monochrome blanc, se fait abstrait et subtil. Le travail d’Hicham Berrada a été montré dans de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger. Il est représenté par la galerie kamel mennour (Paris, Londres), par Wentrup (Berlin) et par Cultures Interface (Casablanca).