Actus
Expositions

Venise restreint la location des propriétés privées pour les expositions durant la Biennale

La municipalité de Venise a pris des mesures astreignantes pour les organisateurs d’expositions annexes à La Biennale di Venezia.

Vue du pavillon angolais installé dans le palais Pisani, en 2015. Courtesy La Biennale di Venezia

La municipalité de Venise a publié un décret restreignant la location des propriétés privées pour l’organisation d’expositions temporaires pendant les Biennales d’architecture et d’art contemporain [elles alternent tous les ans durant 213 jours chacune]. Sont visés tous les palais privés n’appartenant ni à des fondations, ni à des organisations à but non lucratif qui louent régulièrement leurs espaces, notamment aux pays ne disposant pas de pavillons dans les Giardini ou à l’Arsenal. De plus, la durée de ces événements – labellisés ou non de « collatéraux » par la Biennale – ne pourra plus excéder 180 jours, périodes de montage et de démontage comprises. Enfin, les organisateurs seront contraints d’attendre 12 mois minimum, à compter de la date de démontage d’une exposition, avant de pouvoir organiser la suivante. Toutes les conséquences pratiques de ces mesures n’ont peut-être pas été étudiées. Certains estiment qu’il s’agit d’un coup de pouce indirect à la Biennale, qui n’apprécierait pas que des expositions annexes dans la ville profitent de son aura.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 688