Actus
Parcours des mondes 2019

L’art aborigène chez Stéphane Jacob

Six incontournables du Parcours des mondes. La principale manifestation au monde pour les arts premiers revient en force rive gauche à Paris.

« Il y a quelque chose de magique et de paisible tout à la fois dans l’art aborigène », plaide avec enthousiasme Stéphane Jacob, qui expose depuis 1996 la fine fleur de ces plasticiens, dont le langage onirique ne cesse de séduire un public de plus en plus large de collectionneurs. Pour cette édition du Parcours, le galeriste a choisi de rendre hommage aux figures pionnières du Désert central et de la Terre d’Arnhem, ainsi qu’aux insulaires du détroit de Torrès (Queensland). S’ils ne cessent de puiser leur inspiration dans le « temps du rêve », les artistes aborigènes renouvellent cependant avec énergie leurs modes d’expression et s’inscrivent désormais pleinement dans le paysage artistique contemporain.

Abie Loy Kemarre, Bush Leave (détail), Utopia, Désert central, Australie, 2018, acrylique sur toile. Courtesy galerie Arts d’Australie - Stéphane Jacob © Abie Loy Kemarre

« Le Parcours des rêves », Arts d’Australie-Stéphane Jacob expose à la galerie Étienne de Causans, 25, rue de Seine, 75006 Paris, artsdaustralie.com