Actus
Elles font l'abstraction

Janet Sobel

C’est à l’âge de 43 ans que Janet Sobel (1894-1968), mère de famille installée à Brooklyn, se met à peindre.

Janet Sobel, vers 1944. Photo droits réservés, Family of Janet Sobel. Courtesy of Gary Snyder Fine Art, New York.

C’est à l’âge de 43 ans que Janet Sobel (1894-1968), mère de famille installée à Brooklyn, se met à peindre. Elle fait des expérimentations abstraites avec des coulures de peinture, à l’aide de pipettes en verre et d’émaux à séchage rapide. Elle incline aussi la toile et souffle sur la peinture humide. Peggy Guggenheim l’expose et dit d’elle que c’est « de loin la meilleure femme peintre d’Amérique ». Le critique d’art Clement Greenberg attribue à Sobel les premières œuvres all-over qu’il ait jamais vues. Pollock « a reconnu que ces peintures lui ont fait forte impression. » Mais Greenberg la qualifie de « ménagère » et de peintre « primitive ». Pollock a expérimenté les coulures de peinture (pouring) en 1943. C’est peut-être inspiré par Sobel qu’il y est revenu avec ses drippings à partir de 1947. L’œuvre de Sobel, vite oubliée, n’a été redécouverte que très récemment.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 742