Actus
Art et Politique

Deux membres des Pussy Riot ont été détenues après avoir protesté contre l’emprisonnement d’un cinéaste

Maria Alyokhina et Olga Borisova ont été détenues par la police le 7 août dernier dans l'est de la Sibérie.

par

Deux membres du collectif d’artistes russes Pussy Riot ont été détenues par la police pendant plusieurs heures le 7 août dernier, pour avoir protesté contre l’emprisonnement du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov.

Maria Alyokhina et Olga Borisova ont été arrêtées à Iakoutsk, dans l’est de la Sibérie, après avoir brandi une bannière portant l’inscription « Free Sentsov » et avoir déclenché des signaux lumineux colorés sur un pont voisin de la prison où est détenu le réalisateur Oleg Sentsov. Ce dernier a été condamné à vingt ans de prison pour avoir « commis des actes terroristes ». La condamnation avait fait suite à son opposition publique à l’annexion de la Crimée par la Russie. Plusieurs cinéastes, dont Pedro Almodovar, Ken Loach et Wim Wenders, font campagne pour sa libération.

Maria Alyokhina et Olga Borisova ont été traduites en justice pour manifestation non-autorisée, mais elles ont été libérées parce que le juge a dénoncé des irrégularités dans le dossier, selon le quotidien britannique The Guardian.

Maria Alyokhina avait déjà été emprisonnée en 2012 pour avoir participé à une performance dans laquelle elle et les autres Pussy Riot (Nadezhda Tolokonnikova et Yekaterina Samutsevich) avaient critiqué Vladimir Poutine à travers une parodie de messe dans une église. Elles avaient été condamnées à deux ans de prison pour« vandalisme motivé par de la haine religieuse ». Marina Alyokhina et Nadezdha Tolokonnikova, qui ont toutes deux purgé une peine de vingt-et-un mois d’emprisonnement, poursuivent actuellement le gouvernement russe en justice pour le procès qui leur avait été fait et leur emprisonnement à sa suite.

Appeared in The Art Newspaper Digital, 2017