© The Metropolitan Museum of Art

Reportages
Expositions

Notre sélection parmi les expositions dans les musées et centres d’art à New York

In Pictures - Notre sélection parmi les expositions dans les musées et centres d’art à New York en mars 2020.

Le Met Breuer dévoile une rétrospective majeure dédiée à Gerhard Richter, l’un des plus influents peintres vivants. L’accrochage couvre six décennies de création à travers une centaine de peintures ainsi qu’une sélection de photographies et de sculptures. « Gerhard Richter : Painting After All », jusqu’au 5 juillet, The Metropolitan Museum of Art : Met Breuer, New York, États-Unis.

Vue de l’exposition « Gerhard Richter : Painting After All », 2020. Photo : Chris Heins. © The Metropolitan Museum of Art

Après le Jeu de Paume à Paris en 2018-2019, le MoMA accueille une grande exposition dédiée à Dorothea Lange. Le parcours comprend une centaine de photographies tirées des collections du musée, ainsi que des documents d’archives, des publications et des témoignages. « Dorothea Lange : Words & Pictures », jusqu’au 9 mai, Museum of Modern Art (MoMA), New York, États-Unis.

Dorothea Lange, Richmond, California, 1942, tirage argentique, 18,8 x 16,9 cm. © The Museum of Modern Art, New York.

La Neue Galerie consacre une grande rétrospective à la photographe Dora Kallmus, plus connue sous le nom de « Madame D’Ora ». La carrière de cette pionnière dans la Vienne de la Belle Époque s’étendit sur plus de 50 ans que cette exposition retrace à travers une centaine d’œuvres. « Madame D’Ora », jusqu’au 8 juin, Ronald Lauder Neue Galerie. Museum for German and Austrian art, New York, États-Unis,

Dora Kallmus, L’actrice et danseuse Elsie Altmann-Loos, 1922. © Photostudio Setzer-Tschiedel, Vienne

Sous le commissariat de Barbara Haskell, le Whitney Museum of American Art met à l’honneur la période américaine des « trois grands » du muralisme – Orozco, Rivera et Siqueiros – mais aussi une soixantaine d’artistes mexicains et nord-américains. L’accrochage réunit 200 œuvres réalisées aux États-Unis par cette avant-garde latino-américaine à son apogée. « Vida Americana : Mexican Muralists Remake American Art, 1925-1945 », jusqu’au 17 mai, Whitney Museum of American Art, New York, États-Unis.

Diego Rivera, Festival de flores : Fiestas de Santa Anita, 1931, 199,3 x 162,5 cm © 2020 Banco de México Diego Rivera Frida Kahlo Museums. Trust, Mexico, D.F. / Artists Rights Society (ARS), New York

Le Brooklyn Museum propose un face-à-face entre Jacques-Louis David et Kehinde Wiley, peintre qui réinterprète les grands portraits de l’histoire de l’art européen. Dans ses œuvres, le portraitiste de Barack Obama remplace les personnages historiques par des Afro-américains dans une démarche militante dénonçant les préjugés liés au pouvoir et à sa représentation. «Jacques-Louis David meets Kehinde Wiley», jusqu’au 10 mai, Brooklyn Museum, New York, États-Unis.

Kehinde Wiley, Napoleon leading the Army over the Alps, 2005, huile sur toile, 274,3 x 274,3 cm. Photo : Brooklyn Museum. © Kehinde Wiley

Le Bronx River Art Center présente, sous le commissariat de Yulia Tikhonova et Olga Kondur, une sélection d’installations, performances et vidéos récentes de l’Américano-Ukrainienne Irina Danilova. L’exposition explore des imaginaires politiques et des utopies contemporaines. «Celebrating 25 Years of Project 59 1995-2020 : A Retrospective of Ukrainian-American Artist Irina Danilova», jusqu’au 11 mars, Bronx River Art Center (BRAC), New York, États-Unis.

Vue de l’exposition « Celebrating 25 Years of Project 59 1995-2020 : A Retrospective of Ukrainian-American Artist Irina Danilova », 2020. © Bronx River Art Center (BRAC)