Critique
Expositions

Kristina Jansson entre en scène chez Andréhn-Schiptjenko

La galerie suédoise Andréhn-Schiptjenko présente la première exposition monographique, en France, de Kristina Jansson, ancienne étudiante de l’École des beaux-arts de Paris.

Kristina Jansson, Soft drama, 2020, huile sur toile. Courtesy de l’artiste et galerie Andréhn-Schiptjenko D.R.

La galerie suédoise Andréhn-Schiptjenko présente la première exposition monographique, en France, de Kristina Jansson, ancienne étudiante de l’École des beaux-arts de Paris. C’est la troisième de l’artiste avec la galerie, également basée à Stockholm. « La peinture n’est pas une image, mais le frottement entre l’image et le matériau », explique l’artiste, pour qui « une peinture n’est jamais un objet innocent ». Son exposition « Le Voile » invite à regarder autrement la peinture, mais aussi à interroger la réalité au-delà des filtres, et d’une certaine théâtralité.

«Kristina Jansson. Le Voile», 25 juin-1er août 2020, galerie Andréhn-Schiptjenko, 10, rue Sainte-Anastase, 75003 Paris.