Actus
Marché de l'art

Selon une étude, le marché de l'art en ligne risque de stagner si la transparence ne s'améliore pas

Le rapport annuel Hiscox évalue la hausse du marché en ligne à 12 %, soit un total de 4,2 milliards de dollars en 2017, mais la croissance ralentit alors que les plateformes s’efforcent de construire un lien de confiance et de fidélité avec les usagers

Selon la dernière étude de l’assureur d’art Hiscox produite avec la société de recherches ArtTactic (Londres), le marché de l’art en ligne est en danger de stagnation, avec la question de la transparence et la confiance comme pierres d’achoppement.

Même si Instagram s’impose comme le média social préféré du monde de l’art, et si l’intelligence artificielle est regardée de très prêt pour son potentiel à capter de nouveaux acheteurs, le tableau global est négatif, la croissance ralentissant pour la seconde année consécutive.

Selon le rapport Hiscox 2018, Christie’s Live arrive en tête, suivi par Artsy, Sotheby’s et Artnet. L’enquête porte sur les réponses de 831 acheteurs d’art interrogés sur leurs habitudes en ligne. Heritage Auctions, basé à Dallas, enregistre la plus grosse progression, passant de 348,5 millions de dollars en 2016 à 438,3 millions de dollars en 2017.

La croissance du marché de l'art en ligne ralentit Hiscox/ArtTactic

Le marché de l’art en ligne est estimé à 4,2 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros) en 2017, en hausse de 12 % sur un an. Par comparaison, la hausse était de 15 % en 2016, et de 24 % en 2015. « Dans un monde où les clients en ligne peuvent facilement comparer les prix pour la plupart des produits, et où la "valeur" est de plus en plus prise en considération dans le monde, le marché de l’art sur Internet affronte un vrai challenge...quand il s’agit d’éduquer et de créer la confiance chez les nouveaux acheteurs en ligne », explique Anders Petterson, fondateur d’ArtTactic. Celui-ci ajoute : « Sauf si ces problèmes sont mieux pris en compte, je crois que le marché en ligne va stagner, et risque de devenir un club pour ceux déjà convertis, plus qu’une plateforme destinée à élargir le marché de l’art – et ses acheteurs – au-delà de ses frontières actuelles ».

Je crois que le marché en ligne va stagner, et risque de devenir un club pour ceux déjà convertis Anders Petterson

Pour les nouveaux acheteurs, la transparence est centrale : 73 % des sondés souhaitent accéder à des comparaisons de prix, et le rapport insiste sur l’importance de rendre disponible un comparateur de prix. Toutefois, 52 % des personnes ayant acheté pendant l’année écoulée estiment qu’ils vont davantage passer à l'acte dans les douze prochains mois. Et 13 % des galeries et marchands pensent que les ventes en ligne vont augmenter de 30 % l’an prochain... « L’avenir du marché en ligne est assuré, mais ses contours restent un mystère », conclut Robert Head, responsable de l’art et des clients privés chez Hiscox.

Appeared in The Art Newspaper Digital, The Art Newspaper