Actus
Marché de l'art

Les époux Le Guennec condamnés pour recel d'oeuvres de Picasso

Les époux Le Guennec ont finalement été condamnés en appel pour le recel de 271 œuvres de Pablo Picasso.

Le Palais de justice de Lyon. Courtesy Cour d’appel de Lyon

Les époux Le Guennec, déjà condamnés à deux reprises pour le recel de 271 œuvres de Pablo Picasso, ont vu la sentence confirmée hier, 19 novembre, par la Cour d’appel de Lyon, nous a attesté Me Olivier de Baecque, conseil de Maya Widmaier-Picasso dans cette affaire. Les époux – qui protestaient en assurant qu’il s’agissait d’un don de la part de Jacqueline, la veuve de l’artiste – ont été reconnus coupables et ont vu leur condamnation à deux ans de prison avec sursis confirmée.

Selon l’avocat de la Picasso Administration, Jean-Jacques Neuer, interrogé par Nice Matin, « c’est la fin d’une mystification. Depuis le départ, nous avons été confrontés à sept avocats et professeurs de droit. Si vous avez 271 œuvres de Picasso, vous devez avoir un certificat pour les vendre sur un marché international. Si vous dites que ces œuvres sont tombées du plafond, il y a peu de chance qu’on vous croie. Il faut raconter une histoire ». Et de poursuivre : « Ces œuvres étaient entre les mains de riches marchands malhonnêtes qui ont recruté M. Le Guennec pour qu’il raconte une histoire crédible ». Les œuvres, actuellement conservées à la Banque de France, seront restituées aux héritiers de l’artiste.