Actus
Musées et Institutions

Le British Museum se lance dans la vente de NFT avec Hokusai

Dans le cadre de son exposition consacrée à Hokusai, le British Museum s’est associé à la start-up française LaCollection pour commercialiser des versions NFT (Non Fungible Token ou jeton non fongible) de deux cents œuvres du Maître de l’estampe japonaise.

Katsushika Hokusai, Sous la vague au large de Kanagawa ou La Grande Vague, 1831. © 2021, British Museum

Dans le cadre de son exposition consacrée à Hokusai, le British Museum s’est associé à la start-up française LaCollection pour commercialiser des versions NFT (Non Fungible Token ou jeton non fongible) de deux cents œuvres du Maître de l’estampe japonaise. 50 % correspondent à des images numériques d’œuvres de l’exposition, dont la célèbre Grande Vague, tandis que les autres 50 % sont des NFT d’œuvres issues de la collection du musée. Créée par Jean-Sébastien Beaucamps, la plateforme LaCollection vendra certains NFT aux enchères, d’autres à un prix fixe (à partir de 500 dollars). Le paiement peut se faire via les monnaies traditionnelles ou en cryptomonnaie. « Selon moi, il est important de démocratiser l’art. C’est une manière d’aider les musées à attirer un public plus jeune, plus diversifié et plus international», explique Jean-Sébastien Beaucamps.