Actus
Marché de l'art

Art Paris tire son épingle du jeu

La foire Art Paris a fermé ses portes dimanche 13 septembre au Grand Palais. Le salon a enregistré une fréquentation de 56 931 visiteurs selon les organisateurs, soit seulement 10% de moins comparé à 2019.

Art Paris 2020. Courtesy Art Paris, D.R.

La foire Art Paris a fermé ses portes dimanche 13 septembre au Grand Palais. Le salon a enregistré une fréquentation de 56 931 visiteurs selon les organisateurs, soit seulement 10% de moins comparé à 2019. Synonyme de grosses journées pour les exposants, les flux du vernissage avaient été répartis sur les matinées. L’affluence contrôlée – sauf dimanche, très chargé – a permis aux galeristes de meilleurs échanges avec les collectionneurs. Mais « beaucoup de gros clients échaudés par la crise sanitaire restaient à cinq mètres en faisant juste un signe de la main », confie un galeriste. À l’inverse, les nouveaux acheteurs ont été nombreux, moins intimidés par Art Paris que par la FIAC. Surtout français cette année, avec de rares Belges et quelques Hollandais, les Pays-Bas n’imposant pour l’heure qu’une quarantaine « recommandée » (sic). Les résultats ont en revanche été mitigés. « Je ne rentre pas dans mes frais pour l’instant », nous a précisé Caroline Smulders, malgré un beau stand accessible sur Roger Ballen monté avec Karsten Greve. Les transactions au-dessus de 100 000 euros sont restées rares, tels un dessin de Giacometti et une sculpture de Chaissac (chez Jean-François Cazeau), une œuvre de Shirley Jaffe (chez Nathalie Obadia), des sculptures de César (chez AD Galerie) ou d’Othoniel (chez Perrotin). Première foire « en vrai » depuis des mois, Art Paris a démontré que l’organisation d’un tel événement était faisable, toutefois dans un créneau franco-européen.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 554