Actus
Patrimoine

Une vierge de Murillo défigurée relance le débat autour des restaurations en Espagne

Confiée à un restaurateur de meubles, la restauration catastrophique d'une copie ancienne de l'Immaculée Conception de l’Escurial, de Murillo, fait polémique.

L’œuvre originale et la tentative de restauration. Photo : Cedida / Europa Press

En Espagne, la restauration catastrophique d’une copie ancienne d’une œuvre de Murillo fait polémique. Selon la presse du pays, un collectionneur privé originaire de Valence a demandé à un restaurateur de meubles de restaurer, pour 1200 euros, une copie de la célèbre Immaculée Conception de l’Escurial, conservée au musée du Prado, à Madrid. Les retouches maladroites de ce restaurateur d’art amateur ont rendu méconnaissable le visage de la Vierge. Un autre professionnel a ensuite été mandaté pour tenter de réparer les dégâts.

L’incident a déclenché un vif débat au sein de la communauté espagnole de la restauration de l’art, qui réclame des règles plus strictes pour encadrer les interventions sur les œuvres d’art et le patrimoine. Il ne s’agit pas d’un accident isolé en Espagne. En 2012, une restauration avait mal tourné au Santuario de la Misericordia à Borja, endommageant gravement le visage d’un Christ du XIXe siècle, rebaptisé « Monkey Christ ».

La "restauration" d'une fresque d'Elias Garcia Martinez au Santuario de Misericordia de Borja. Photo : Centro de Estudios Borjanos / EPA
Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 518