Actus
Marché de l'art

Nouvelle mise en examen dans l'affaire Aristophil

ALEXANDRE CROCHET

Alors que quatre maisons de ventes (Aguttes, Artcurial, Drouot-Estimations et Ader-Nordmann) s’apprêtent à partir du 16 juin à poursuivre la dispersion des manuscrits du fonds Aristophil créé par Gérard Lhéritier, une nouvelle mise en examen vient de tomber dans cette affaire d’escroquerie sur le modèle de la pyramide de Ponzi.

L’une des salles de l’ancien musée des lettres et manuscrits à Paris, fondé par Gérard Lhéritier. D.R.

Selon l’Obs, l’avocat Jean-Jacques Daigre a été mis en examen par la cour d’appel de Paris pour « complicité de pratiques commerciales trompeuses » dans ce dossier, où les épargnants ont investi près de 800 millions d’euros dans des documents largement surcotés. Placé jusqu’ici sous le statut de témoin assisté, il est à l’origine des contrats d’indivision signés par les particuliers. Selon l’hebdomadaire, la cour d’appel a donc pris le contre-pied des juges d’instruction.

Appeared in The Art Newspaper Digital, The Art Newspaper