Actus
Actualités

Le cinéaste Jonas Mekas s'est éteint

ANNE-LYS THOMAS

Jonas Mekas. © D. R

« Parrain » de la culture underground, Jonas Mekas est décédé à New York le 22 janvier, à l’âge de 96 ans. L’artiste lituanien, passé par les camps de travail allemands pendant la Seconde Guerre mondiale avant de s’exiler aux États-Unis avec son frère en 1949, avait épousé l’effervescence de sa ville d’adoption. C’est là qu’il achète sa caméra Bolex et commence à tourner ses premiers films, des courts-métrages qui empruntent la forme du journal et qu’il montrera dans Lost, Lost, Lost en 1976.

Personnalité incontournable du cinéma indépendant américain, activiste, critique, programmateur de film, Jonas Mekas crée en 1962 The Film-makers’ Cooperative et en 1970 l’Anthology Film Archives, centre consacré à la mémoire du cinéma. Ami d’autres enfants terribles tels Andy Warhol, Yoko Ono ou Allen Ginsberg, le cinéaste avait déclaré aux Inrockuptibles il y a presque un an essayer « d’enregistrer la vie comme elle vient, la vie en cours, en train de se faire ».

Appeared in The Art Newspaper Digital, The Art Newspaper