Critique
Expositions

Les « objets-symboles » de Tom Sachs chez Thaddaeus Ropac

Sa série pour « Ritual » est composée de pièces bricolées à partir de matériaux de récupération...

Tom Sachs, La Blanchisseuse, 2015, peinture au latex, vernis polyuréthane, résine époxy, contreplaqué. © Tom Sachs. Thaddaeus Ropac, Londres/Paris/Salzbourg

Nombreuses sont les influences dans la pratique de Tom Sachs. Invoquant Marcel Duchamp, Robert Rauschenberg et la culture underground de New York (où l’artiste a vu le jour en 1966), sa série pour « Ritual » est composée de pièces bricolées à partir de matériaux de récupération. Le sculpteur a recréé ces « objets-symboles » – glacière, caméras de sécurité, fameux porte-bouteilles… – afin d’évoquer les bodegas, ces épiceries de quartier latino-américaines, ou les laveries automatiques de la Grosse Pomme, ouvertes 24/7. Des rituels urbains. Hissés sur des socles à la manière des sculptures de Constantin Brancusi, ils sont élevés au rang d’œuvres d’art. Une réflexion sur la création de la valeur, le consumérisme, le travail manuel.

--

« Tom Sachs. Ritual », 20 janvier - 20 février 2021, galerie Thaddaeus Ropac, 7, rue Debelleyme, 75003 Paris,