Critique
Expositions

L’univers aquatique de Gil Heitor Cortesão chez Suzanne Tarasieve

La galerie Suzanne Tarasieve convie le Portugais Gil Heitor Cortesão. à présenter ses peintures à l’atmosphère étrange où l’eau domine, domptée ou sauvage, entre piscines et architectures oniriques.

Gil Heitor Cortesão, The Crossing #1, 2019, huile sur Plexiglas. Courtesy de l’artiste et galerie Suzanne Tarasieve D.R.

La galerie Suzanne Tarasieve convie le Portugais Gil Heitor Cortesão. Ce dernier reprend la technique ancienne de fixé sous verre pour créer des peintures à l’atmosphère étrange où l’eau domine, domptée ou sauvage, entre piscines et architectures oniriques. « Ces œuvres, constituées d’une superposition de couches, interviennent des jeux de reflets, mettent en évidence la veine ténébriste de l’artiste », écrit Óscar Faria, conservateur et critique d’art. Les travaux de Gil Heitor Cortesão varient entre 8 000 et 30 000 euros.

« Gil Heitor Cortesão. The Crossing », 13 juin-8 août 2020, galerie Suzanne Taraviese, 7, rue Pastourelle, 75003 Paris.