Actus
Elles font l'abstraction

Wook-Kyung Choi

Wook-Kyung Choi (1940-1985) est l’une des seules figures à s’exprimer par l’expressionnisme, avec un œuvre unique en son genre.

Wook-kyung Choi travaillant dans son atelier, en 1973. Courtesy de l’Estate. ©Kukje Gallery, DR

Alors que la peinture abstraite coréenne postérieure aux années 1960 s’illustre par le mouvement Dansaekhwa, adepte du monochrome, Wook-Kyung Choi (1940-1985) est l’une des seules figures à s’exprimer par l’expressionnisme, avec un œuvre unique en son genre. Elle découvre les peintures de Pollock lors de ses études aux États-Unis. Son œuvre des années 1960 s’inscrit dans l’expressionnisme abstrait, bien qu’elle n’ait fait aucune allusion à son influence. Ses expériences donnent naissance à des espaces dynamiques, rythmés par les tensions contradictoires et puissantes des couleurs et des gestes. Lorsqu’elle retourne en Corée en 1979, elle est devenue une étrangère en son pays et continue à travailler seule jusqu’à sa mort prématurée. Choi, véritable pionnière, a également dénoncé une société dominée par les hommes.

-

« Elles font l’abstraction », du 19 mai au 23 août 2021, Galerie 1 - Centre Pompidou, 75004 Paris.