Actus
Patrimoine

Vol de bijoux à Dresde : des agents de sécurité soupçonnés

Quatre agents font l’objet d’une enquête pour leur rôle présumé dans le « casse de la Voûte verte », le vol de bijoux perpétré à Dresde en novembre dernier.

L’étoile de l’ordre polonais de l’Aigle blanc volée lors du casse du musée de la Voûte verte (Dresde, Allemagne). © Grünes Gewölbe, Staatliche Kunstsammlungen Dresden

Quatre agents de sécurité font l’objet d’une enquête pour leur rôle présumé dans le « casse de la Voûte verte » – le plus important vol de bijoux depuis la Seconde Guerre mondiale – perpétré à Dresde, en Allemagne, le 25 novembre 2019. La nuit du vol, un incendie s’était déclaré, qui avait eu pour effet de désactiver le système d’alarme du musée. Le matin, deux individus y pénétraient, brisant les vitrines avant de s’emparer des bijoux.

Selon les enquêteurs, deux agents de sécurité – qui n’étaient pas en service – auraient transmis aux malfaiteurs des informations sur le musée et son système de sécurité. Ceux qui étaient en service n’auraient, quant à eux, pas signalé le vol. La police pense que sept personnes sont impliquées au total.

Le butin, dont la valeur a été qualifiée d’« inestimable », comprend notamment des diamants et des bijoux précieux, acquis en majorité par Auguste II le Fort et Auguste III. Une partie de ces pièces a été signalée sur le « darkweb », où elles ont été mises en vente.

L'une des pièces volées. D.R.