Actus
Musées et Institutions

Vers un MeToo des écoles d'art ?

Une page Facebook baptisée « Balancetonecoldart // Besançon », dénonce plusieurs faits d’agressions et des violences commises par des professeurs et des membres de l’équipe administrative à l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon.

L’ISBA à Besançon. © D.R.

Une page Facebook, lancée le 19 septembre et baptisée « Balancetonecoldart // Besançon », dénonce plusieurs faits d’agressions et des violences commises par des professeurs et des membres de l’équipe administrative à l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon (ISBA). « On doit parler de ce qui se passe à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon. Au-delà des anecdotes festives qui sont rapportées presque comme les années de grandiose décadence punk, il y a des trucs qui clochent », annonce la page, qui compte à ce jour une dizaine de témoignages. Les professeurs de l’école ont demandé la tenue d’un conseil d’administration exceptionnel. « Cette crise doit nous mobiliser au-delà de nos pratiques habituelles, en traquant ce qui, au cœur même de nos pédagogies, de nos structures d’école, favorise les rapports de domination », a réagi quant à elle l’Association nationale des écoles supérieures d’art (Andéa).