Actus
Elles font l'abstraction

Vera Pagava

Vera Pagava (1907-1988) a 16 ans lorsque sa famille s’exile à Paris, fuyant le régime soviétique. En 1929, après une formation à l’École des arts décoratifs, elle rejoint l’atelier de Roger Bissière à l’académie Ranson....

Vera Pagava, La Grande Ville, 1959. © Association culturelle Vera Pagava. © Centre Pompidou, MNAM-CCI / Georges Meguerditchian / Dist. RMN-GP

Vera Pagava (1907-1988) a 16 ans lorsque sa famille s’exile à Paris, fuyant le régime soviétique. En 1929, après une formation à l’École des arts décoratifs, elle rejoint l’atelier de Roger Bissière à l’académie Ranson. Elle y rencontre les chefs de file du paysagisme abstrait, dont Maria Helena Vieira da Silva fait partie. Comme eux, elle prend comme point de départ le monde concret pour le transposer au-delà de la réalité. Ainsi, dans la série des Villes, les édifices se transforment en un assemblage de rectangles de couleurs pâles imbriqués dans un jeu de lumière et de transparence. Il se dégage de ces abstractions une spiritualité conviant à une méditation poétique. Son œuvre, défendue dès 1943 par la galeriste Jeanne Bucher et présente dans plusieurs collections publiques en France, attend aujourd’hui une reconnaissance internationale.

--

« Elles font l’abstraction », du 19 mai au 23 août 2021, Galerie 1 - Centre Pompidou, 75004 Paris.