Actus
Marché de l'art

Vente en gants blancs pour les manuscrits de Brassens chez Artcurial

Mardi 22 septembre, la dispersion par Artcurial d’une vingtaine de manuscrits de Georges Brassens a totalisé 377 650 euros, soit cinq fois l’estimation globale.

Georges Brassens, en 1969. © Archives Mella

Mardi 22 septembre, la dispersion par Artcurial d’une vingtaine de manuscrits de Georges Brassens, provenant de la succession Fred Mella, ancien membre des Compagnons de la chanson, a totalisé 377 650 euros, soit cinq fois l’estimation globale. La vente a fait l’unanimité du côté des acquéreurs puisque 100% des lots ont été vendus, dont neuf préemptions par la Bibliothèque nationale de France (BnF) et des institutions de la Ville de Sète, où le poète et chanteur a sa dernière demeure. Supplique pour être enterré à la plage de Sète s’est envolé à 54 600 euros, multipliant par 36 son estimation. La BnF a préempté le manuscrit Le Grand Chêne pour 31 200 euros et un ensemble de 74 pages du Blason pour 24 700 euros frais compris. Les documents de la chanson Les Lilas ont multiplié par cinq leur évaluation, atteignant 5 850 euros. Ils rejoignent les collections des archives municipales de Sète.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 561