Actus
Politique Culturelle

Un référé-liberté pour rouvrir les lieux de culture

Face à la fermeture des lieux culturels, plusieurs organisations professionnelles de la culture ont déposé des recours en référé-liberté devant le Conseil d’État les 15 et 16 décembre.

Le Palais Royal à Paris, siège du Conseil d’État. © D.R.

Face à la fermeture des lieux culturels, plusieurs organisations professionnelles de la culture ont déposé des recours en référé-liberté devant le Conseil d’État les 15 et 16 décembre. Ce recours permet d’obtenir « “toutes mesures nécessairesà la sauvegarde d’une liberté fondamentale à laquelle l’administration aurait porté atteinte de manière grave et manifestement illégale », explique le site du Conseil d’État. L’Adagp, la Fédération des professionnels de l’art contemporain (Cipac) et la Fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiens (FRAAP), notamment, réclament une réouverture immédiate des lieux d’exposition. L’audience a été fixée au 21 décembre. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, déclarait hier sur France Inter que ces professionnels « [utilisaient] les voies de droit qui leur sont ouvertes » en précisant qu’elle allait « regarder avec attention ce qui [allait] se passer ». D’autres secteurs sont mobilisés : les professionnels du cinéma, du théâtre et de la musique ont également déposé un recours en référé-liberté pour rouvrir leurs salles.