Actus
Marché de l'art

Un rare tableau du Javanais Raden Saleh chez Daguerre

Route descendant du mont Megamendung, peinte en 1861 par Raden Saleh, prince indonésien et protégé d’Horace Vernet, figure une jungle luxuriante de l’île de Java.

Raden Saleh, Route descendant du mont Megamendung, 1861, huile sur toile. Est. 1-1,5 million d’euros. © Daguerre/Drouot

Route descendant du mont Megamendung, peinte en 1861 par Raden Saleh, prince indonésien et protégé d’Horace Vernet, figure une jungle luxuriante de l’île de Java. « À cheval entre l’Extrême-Orient et l’Europe, la toile témoigne de l’amour du peintre pour les paysages et la botanique où se mêlent ombres et lumières », commente l’expert Éric Turquin. Une ode à la nature javanaise, teintée d’influences de l’école de peinture allemande du XIXe siècle, chère à Saleh. L’œuvre, estimée de 1 à 1,5 million d’euros, fut directement acquise auprès de l’artiste par le négociant Eduard Cassalette, puis est demeurée dans la même famille jusqu’à aujourd’hui.

-

Un événement après le record du peintre aux enchères en 2018, à Vannes (8,9 millions d’euros). « Provenance Cassalette. Vue du Megamendung, Raden Saleh (1811-1880) et deux albums photographiques d’Indonésie », 2 décembre 2021, Daguerre, Hôtel Drouot, 9, rue Drouot, 75009 Paris.