Actus
Musées et Institutions

Un premier projet de loi sur la restitution d’œuvres au Sénégal et au Bénin

Le gouvernement a examiné ce mercredi le premier projet de loi permettant le transfert d’œuvres culturelles vers leur pays d'origine, une démarche initiée par Emmanuel Macron en 2017.

Œuvres issues du trésor royal d’Abomey, conservées au musée du quai Branly-Jacques Chirac, à Paris. Courtesy du musée du quai Branly-Jacques Chirac

Le gouvernement a examiné mercredi en Conseil des ministres le premier projet de loi permettant la restitution à leur pays d’origine d’œuvres pillées pendant la colonisation, une démarche qu’Emmanuel Macron avait initiée dans son discours d’Ouagadougou (Burkina Faso) en novembre 2017. Ce projet de loi va officialiser le transfert au Sénégal du sabre historique d’El Hadj Omar Tall, conservé par le musée de l’Armée à Paris, que l’ex-Premier ministre Édouard Philippe avait symboliquement remis au président Macky Sall en novembre 2019. La France va également restituer au Bénin vingt-six œuvres du trésor royal d’Abomey, conservées par le musée du quai Branly-Jacques Chirac.

Le texte autorise ces restitutions « par une dérogation limitée au principe essentiel d’inaliénabilité applicable aux collections publiques françaises, précise le compte rendu du Conseil des ministres. Ces restitutions s’inscrivent dans une démarche globale de refondation du partenariat culturel entre la France et l’Afrique, qui repose notamment sur le transfert d’expertise et de savoir-faire en matière patrimoniale ».