Actus
Patrimoine

Un panneau de Douault-Wieland rejoint les collections du Louvre

Réalisé en strass, argent, argent doré, érable et amarante, ce panneau désormais dans les collections du Louvre est l’une des pièces maîtresses du joaillier et fabricant de strass Jean-Baptiste-Pierre-Laurent Douault-Wieland.

Jean-Baptiste-Pierre-Laurent Douault-Wieland, Tableau, Paris, 1825-1827, strass, argent, argent doré, érable et amarante, 208,5×134,5 cm, Musée du Louvre. © Christie’s Images / Bridgeman Images

Réalisé en strass, argent, argent doré, érable et amarante, ce panneau désormais dans les collections du Louvre est l’une des pièces maîtresses du joaillier et fabricant de strass Jean-Baptiste-Pierre-Laurent Douault-Wieland (1785-1834). Il a été acquis en ventes publiques le 22 octobre, chez Christie’s à New York. Haute de deux mètres, montée sur un pied en forme de chapiteau renversé, la pièce remporta un succès important lors de l’exposition des produits de l’industrie de 1827, où elle fut présentée pour la première fois. Pour l’occasion, c’est un sujet à la gloire des Bourbons que Douault-Wieland décida de proposer, avec des médaillons circulaires incolores figurant les rois de cette dynastie, d’Henri IV au souverain alors au pouvoir, Charles X. Pour ce curieux tableau, l’artiste pourrait s’être inspiré de la coupe sassanide dite de Chosroès, issue du trésor de Saint-Denis, mais aussi des vitraux gothiques, en pleine émergence alors du style néogothique dans le domaine du mobilier et du bronze.