Actus
Spoliations

Trois toiles d'André Derain restituées aux héritiers de René Gimpel

Le 30 septembre 2020, la Cour d’appel de Paris a condamné l’État à restituer trois œuvres d’André Derain aux héritiers de René Gimpel, un collectionneur et marchand juif spolié pendant la Seconde Guerre mondiale.

André Derain, Pinède, Cassis, 1907, huile sur toile. Photo : Wikipédia, D.R.

Le 30 septembre, la Cour d’appel de Paris a condamné l’État à restituer trois œuvres d’André Derain aux héritiers de René Gimpel, un collectionneur et marchand juif spolié pendant la Seconde Guerre mondiale. Les trois toiles ont été peintes en 1907 et en 1910. Paysage à Casses et La Chapelle-sous-Crécy sont conservées au musée d’art moderne de Troyes et Pinède, Cassis à Marseille. Les démarches ont été entamées en 2013 par l’avocate des héritiers du collectionneur, Corinne Hershkovitch. La décision de la Cour d’appel vient infirmer celle du tribunal correctionnel de Paris qui avait refusé la restitution des œuvres en août 2019. René Gimpel avait acquis ces toiles lors de la vente de la collection Kahnweiler en 1921 à Paris. Résistant, il avait fui Paris en octobre 1940 pour la Riviera française. Trahi par un confrère, Jean-François Lefranc – dont l’activité consistait à dénoncer les propriétaires pour obtenir les tableaux à moindres frais –, il est arrêté par les Allemands en 1944 et déporté au camp de Neuengamme en août avant d’y mourir d’épuisement en janvier 1945.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 567