Actus
Patrimoine

Trente-trois antiquités pillées restituées à l’Afghanistan

Trente-trois artéfacts pillés, d’une valeur d'1,5 million d’euros, seront restitués par les États-Unis à l’Afghanistan. Ils entreront au Musée national de Kaboul.

Masque en bronze représentant le satyre Silène, précepteur de Dyonisos (env. IIe siècle ap. J.-C.). Courtesy du bureau du procureur de Manhattan

Trente-trois objets antiques pillés, d’une valeur de 1,8 million de dollars (soit 1,5 million d’euros), vont être restitués par les États-Unis à l’Afghanistan, a annoncé le procureur du district de Manhattan. Ces pièces entreront dans les collections du Musée national de Kaboul. Toutes sont issues du stock du marchand Subhash Kapoor, accusé en 2020 « de pillage, exportation et vente illégale d’objets d’art anciens », et qui purge actuellement une peine de prison en Inde, après avoir été extradé de New York où il opérait. Au total, il aurait amassé plus de 2 500 objets estimés 143 millions de dollars (119 millions d’euros), tous saisis. Parmi les pièces restituées à l’Afghanistan figurent une statue en schiste représentant un Bodhisattva méditant sous un arbre (IIIe siècle), une Tête d’homme barbu en stuc (IIIe-IVe siècle), un masque en bronze de Silène (IIe siècle) et un Bouddha debout en bronze (IIIe-IVe siècle).