Actus
Marché de l'art

Sotheby's ne pourra pas poursuivre la Grèce

Sotheby’s ne pourra pas poursuivre en justice le gouvernement grec, qui avait demandé qu’une statue équestre antique soit retirée d’une vente de mai 2018 en raison de doutes sur sa provenance.

Ce bronze avait été retiré d’une vente en 2018 chez Sotheby’s. © Sotheby’s

Une cour d’appel américaine vient de trancher : Sotheby’s ne pourra pas poursuivre en justice le gouvernement grec. Celui-ci avait demandé qu’une statue équestre antique soit retirée d’une vente de mai 2018 et soit retourné dans ce pays en raison de doutes sur sa provenance. Cet arrêt rendu le 9 juin pourrait avoir des répercussions sur le marché des Antiquités outre-Atlantique, car il établit que des charges ne peuvent être retenues contre un pays, ce dernier n’agissant pas par intérêt financier.

Ce cheval de la période dite géométrique datant du VIIIe siècle avant J.-C. devait être proposé aux enchères en mai 2018 avec une estimation de 150 000 à 250 000 dollars. Il provenait de la collection d’Howard et Saretta Barnet. Mais le ministre grec de la Culture s’était interrogé sur ses origines en découvrant qu’il avait été acquis en 1973 auprès du marchand Robin Symes, déjà accusé de vendre des pièces spoliées. Le bronze avait été retiré in extremis, mais Sotheby’s avait alors attaqué la Grèce en assurant de la bonne foi des propriétaires de l’œuvre mais aussi en demandant au pays de prouver la sortie illégale de la sculpture de son territoire, ce qu’il n’avait pu établir.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 508