Actus
Elles font l'abstraction

Lioubov Popova

Issue d’une famille de marchands riches et cultivés, Lioubov Popova (1889-1924) rejoint Moscou en 1906 où elle étudie la peinture.

Liubov Popova, Painterly Architectonic, 1917, New York, Museum of Modern Art (MoMA). Philip Johnson Fund. Acc. n.: 14.1958. © 2021. Digital image, The Museum of Modern Art, New York/Scala, Florence

Issue d’une famille de marchands riches et cultivés, Lioubov Popova (1889-1924) rejoint Moscou en 1906 où elle étudie la peinture. Elle s’inscrit à l’académie de la Palette à Paris en 1912 auprès de Jean Metzinger et Henri Le Fauconnier et se familiarise aussi avec le futurisme italien. De retour à Moscou, elle élabore une pratique cubo-futuriste et se rapproche de Vladimir Tatline dans l’atelier duquel elle travaille jusqu’en 1916. En 1915-1916, Popova organise dans son appartement des débats hebdomadaires sur l’art auxquels participent de nombreux artistes, historiens de l’art et philosophes. Elle se rapproche alors du cercle de Kasimir Malévitch, intègre son projet d’association Suprémus et le soutient financièrement. Dès 1916, elle expérimente la peinture sans-objet dans une série d’«architectoniques picturales» qui se démarquent du suprématisme de Malévitch par le dynamisme plus affirmé des plans picturaux et par leur facture matériellement prégnante, témoins de son intérêt pour la peinture sur bois des icônes comme de ses échanges avec Tatline.

-

« Elles font l’abstraction », du 19 mai au 23 août 2021, Galerie 1 - Centre Pompidou, 75004 Paris.