Actus
Marché de l'art

Les meubles Sormani sous le marteau chez Millon

Une cinquantaine d'objets d'arts seront en vente le 2 juillet prochain

La maison de ventes Millon proposera aux enchères le 2 juillet un ensemble d’une cinquantaine d’objets d’art et de meubles créés par Paul Sormani, issus d’une collection privée. Né en Vénétie en 1817, cet ébéniste s’est consacré à Paris à la reproduction de meubles Louis XV et Louis XVI, en copiant des modèles de Cressent, Leleu, Weisweiler, Beneman ou BVRB. Triomphant grâce à la vogue de ces styles sous le Second Empire, il était les dernières années de sa vie l’un des ébénistes favoris de l’impératrice Eugénie. L’ensemble de cinquante-huit meubles dispersés par Millon comprend notamment des tables, des bibliothèques, des appliques, des pendules et de nombreuses commodes, dont une réalisée d’après le Suédois Georg Haupt – dont le château de Chantilly conserve un étonnant meuble minéralogique, authentique – estimée entre 5 000 et 8 000 euros et une autre, d’après BVRB, estimée de 8 000 et 10 000 euros. Arborant un décor or sur fond noir de paysages, de pagodes et d’oiseaux, une armoire est estimée entre 8 000 et 12 euros.

Les meubles Sormani de la collection de Madame et Monsieur D. sont mis en vente chez Millon. Courtesy Millon