Actus
Musées et Institutions

Le Victoria & Albert Museum ciblé par le collectif PAIN

Nan Goldin et son groupe activiste PAIN ont organisé le 16 novembre leur première manifestation au Royaume-Uni, en ciblant le Victoria & Albert Museum (V & A) à Londres.

La photographe américaine Nan Goldin et son groupe activiste PAIN ont organisé le 16 novembre leur première manifestation au Royaume-Uni, en ciblant le Victoria & Albert Museum (V & A) à Londres, pour exiger que le musée abandonne le nom « Sackler » donné à certaines salles. Cette intervention s’ajoute à celles menées à New York (au Metropolitan Museum of Art) et à Paris (au Louvre) contre cette même famille américaine et leur société pharmaceutique Purdue Pharma, accusée d’avoir commercialisé un analgésique opioïde, l’OxyContin.

Le « die-in » de Nan Goldin le 16 novembre dans la cour Sackler, au V & A Museum à Londres. © Gareth Harris

Theresa Sackler, présidente du Sackler Trust, a siégé au conseil d’administration du V & A. Inaugurée en 2017 après une rénovation aux frais des Sackler pour 2 millions de livres sterling, la nouvelle cour d’entrée du musée a été baptisée « Sackler ». Le Sackler Trust avait annoncé en mars la suspension du mécénat au Royaume-Uni mais le nom de la famille reste associé à plusieurs musées. « [Le directeur du V & A] Tristram Hunt exhibe fièrement le nom de Sackler. Nous voulons qu’il s’en sépare publiquement », nous a déclaré Nan Goldin. Huit membres de la famille Sackler sont poursuivis en justice.