Actus
Marché de l'art

Le « Panier de fraises des bois » de Chardin convoité par le Louvre

Le Louvre convoiterai le Panier de fraises des bois, nature morte de Chardin qui a décroché un record pour l’artiste le 23 mars en atteignant 24,3 millions d’euros.

Selon Le Figaro, le Louvre convoite le Panier de fraises des bois, nature morte de Chardin qui a décroché un record pour l’artiste le 23 mars en atteignant 24,3 millions d’euros (lire notre édition du 24 mars). C’est le marchand Adam Williams qui l’a emporté, pour le Metropolitan Museum of Art de New York ou le Getty de Los Angeles selon les sources. Or, le Louvre a demandé son classement en tant que Trésor national – la commission d’étude se réunira mi-avril. Le musée parisien aurait alors 30 mois pour réunir la somme, ce qui n’est pas gagné d’avance dans le contexte d’effondrement du nombre de visiteurs étrangers en raison de la pandémie, source importante de revenus. Le musée possède par ailleurs déjà 41 œuvres de Chardin... Artcurial avait attendu le dernier moment, une dizaine de jours avant la vente, pour demander un certificat d’exportation, qui de fait n’a pu être délivré dans les temps, « une excellente stratégie pour fixer un prix sur lequel l’État français devra s’aligner, ou renoncer », observe un acteur du marché.

Chardin, Panier de fraises des bois. Courtesy Artcurial