Actus
Musées et Institutions

Le musée du Louvre acquiert trois nouvelles œuvres

Le musée du Louvre a annoncé hier l’acquisition de trois nouvelles œuvres.

De gauche à droite et de haut en bas : Pot à anse (1600-1650), Paris. Plat à décor (1567), Urbin. Statue d’Harpocrate (fin du Ier-IIe siècles), Rome. © RMN-GP (Musée du Louvre). Photo : Stéphane Maréchalle/Hervé Lewandowski

Le musée du Louvre a annoncé hier l’acquisition de trois nouvelles œuvres : une statue romaine du dieu Harpocrate (fin du Ier-IIe siècles) pour le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines ; un plat en faïence d’Urbino (Italie), daté de 1567 ; et un pot à anse français (XVIIe siècle), qui intégreront tous deux le département des Objets d’art. La statue en marbre figure un jeune enfant debout, vêtu d’une chlamyde. Il porte dans sa main gauche une corne d’abondance. Pièce rare par son iconographie typique gréco-romaine, elle l’est aussi par ses proportions – le dieu était plus généralement représenté sur des lampes, des reliefs votifs ou des gemmes – et par sa provenance. Elle appartenait à la famille Barberini au XVIIe siècle à Rome. Le plat en faïence illustre, lui, le Fils prodigue et provient aussi d’une collection privée italienne, tandis que la céramique à pâte argileuse blanche et à glaçures plombifères colorées, ornée d’une allégorie féminine, avait rejoint au XVIIIe siècle la prestigieuse collection de Sir Andrew Fountaine.

Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 684