Actus
Musées et Institutions

La Monnaie de Paris arrête ses expositions d'art contemporain

« Kiki Smith » à la Monnaie de Paris sera la dernière exposition consacrée à un artiste contemporain par le lieu parisien, qui arrête ses cartes blanches.

L’Hôtel des Monnaies, quai de Conti. Photo : Wikimedia / Mbzt

L’exposition « Kiki Smith » à la Monnaie de Paris sera la dernière consacrée à un artiste contemporain par le lieu parisien, fabricant de pièces de monnaie et de médailles. Selon les informations du Figaro, le musée va arrêter ses cartes blanches, données depuis dix ans à des plasticiens comme Maurizio Cattelan et récemment Grayson Perry ou Thomas Schütte. La directrice de la programmation de l’art contemporain et du musée, Camille Morineau, a quitté l’institution il y a deux semaines, et une rétrospective consacrée à Jean Tinguely a été annulée.

Votée par le Conseil d’administration la semaine dernière, la décision a notamment été motivée, selon l’institution, par la concurrence des lieux dévolus à l’art contemporain à Paris : Palais de Tokyo ou Centre Pompidou mais aussi la Fondation Louis Vuitton, Lafayette Anticipations et bientôt la Pinault Collection dans l’ancienne Bourse de commerce. La Monnaie a aussi mis en cause le budget de ces expositions, qui attiraient, selon elle, un nombre insuffisant de visiteurs. « Ces expositions coûtent cher à produire. Or, si nous dépendons du ministère de l’Économie et des Finances, nous ne recevons aucune subvention », a déclaré au Figaro Marc Schwartz, président-directeur général de la Monnaie de Paris.