Actus
Patrimoine

La France va restituer douze œuvres aux ayants droit d’Armand Dorville

Douze œuvres acquises par l'Etat en 1942 seront restituées aux descendants de l'avocat et collectionneur juif Armand Dorville.

Cinq sont conservées au Louvre, dont quatre dessins d’Henri Monnier et un de Camille Roqueplan. Cinq dessins de Constantin Guys et une aquarelle de Jean-Louis Forain font partie des collections du musée d’Orsay, et une cire de Pierre-Jules Mène est conservée au château de Compiègne. Après la mort d’Armand Dorville en juillet 1941, les œuvres avaient été dispersées en juin 1942 à Nice, à la demande de la famille mais en présence d’un administrateur provisoire nommé par le Commissariat général aux questions juives. Une vente non spoliatrice, selon la Commission pour l’indemnisation des victimes de spoliations (CIVS), mais ses circonstances particulières, notamment le blocage temporaire des sommes dues aux héritiers d’Armand Dorville et le destin tragique de plusieurs d’entre eux, justifient en équité une mesure de réparation a précisé le ministère de la Culture. Le gouvernement présentera prochainement un projet de loi afin de « déclassifier » ces œuvres qui appartiennent aux collections publiques nationales.

Le Portrait de femme de profil (1881) de Jean-Louis Forain a été restitué par le gouvernement allemand en janvier 2020 aux descendants d’Armand Dorville. © Kunstmuseum Bern
Appeared in The Art Newspaper France - Daily, 723